L'épilation au laser et son évolution

Epilation et esthétique

Comme tous les mammifères, notre peau est couverte de poils mais notre pilosité diffère beaucoup de celles des animaux.

 

Si les cheveux ont conservé chez l'homme leur fonction protectrice (UV), les poils du corps ont perdu leur rôle sensoriel et ne nous protègent plus du froid.

 

Il est amusant de voir comme la tradition et la mythologie ont investi ces deux types de poils de façon opposée selon le sexe. Chez l'homme le poil est symbole de puissance et de virilité mais chez la femme, c'est la chevelure qui est l'élément de séduction.

 

Et si cette dernière est prête à tout pour garder une belle chevelure, elle est également prête à tout pour éliminer ses autres poils.

 

Les romains et les égyptiens utilisaient déjà la pince à épiler. Chez les méditerranéens, l'épilation est un rituel de santé depuis toujours et de génération en génération, les femmes se transmettaient les « recettes » de cire en sucre et en miel.

Pourquoi une telle demande ?

Aujourd'hui avec l'évolution des mœurs, la demande d'épilation s'est considérablement accrue et concerne les femmes (mais aussi de plus en plus les hommes) de tous les âges.

 

  • Le caractère inesthétique des poils altère l'image narcissique de l'adolescente,
  • L'hyper androgénie de la ménopause concourt à la perte de féminité parfois ressentie à cet âge,
  • L'hirsutisme traduisant une pathologie hormonale perturbe la vie affective et sociale de la patiente.
  • A noter également que l'épilation laser est le traitement de référence des poils incarnés (les poils qui poussent sous la peau).

 

En dehors de cadres pathologiques, notre société très exigeante sur l'apparence physique ne tolère plus la présence normale et physiologique du poil sur la peau ! Même chez l'homme le poil est devenu parfois indésirable notamment sur les épaules, le cou ou sur le dos.

 

Les chiffres de l'industrie cosmétique concernent la vente des cires à épiler, crèmes dépilatoires... sont éloquents et confirme la très forte tendance de la chasse aux poils disgracieux.

 

On estime que plus de 80 millions de femmes ont eu recours à un moyen d'épilation. Mais jusqu'à présent, tous les moyens utilisés (rasoir, cire, appareil d'arrachage rotatif) sont imparfaits, répétitifs et aggravaient même souvent la pilosité.

 

Seule la thermolyse ou électrocoagulation (technique permettant la destruction du bulbe pileux au moyen d'une fine aiguille traversée par un courant électrique) pouvait prétendre apporter une réponse efficace et définitive à l'épilation. Mais sa mise en oeuvre est fastidieuse pour les grandes surfaces car il faut traiter chaque poil un par un.

 

Depuis quelques années, l'évolution de la technologie a permis de développer des lasers d'épilation basée sur la destruction du poil par la lumière conduisant la chaleur au bulbe du poil puour le détruire. On distingue plusieurs types d'appareil d'épilation de type laser ou lumière médicale :

 

  • La lampe flash "FPL" ou "IPL".
  • Les lasers Diode.
  • Le laser Alexandrite.
  • Le laser Yag.

Principe de fonctionnement des lasers épilatoires

La lampe flash et les lasers sont des équipements permettant la destruction des follicules pileux par la lumière (grâce à une longueur d'onde spécifique propres à chaque appareil).

 

Cette méthode thermique est basée sur le principe de la « photo thermolyse sélective » (destruction sélective du poil sans dommage pour les structures adjacentes de la peau).

Cela nécessite une absorption locale et sélective d'un pulse de lumière intense qui vise les poils afin de détruire leur bulbe par échauffement.

 

C'est la mélanine du poil (le colorant naturel du poil) qui sert de « chromophore naturel » pour guider la lumière du laser jusqu'au bulbe à supprimer. Le résultat de l'action du laser est une destruction du follicule provoquée par la chaleur locale engendrée par la lumière du laser.

 

L'Espace Médical Rogier est équipé d'un laser Diode pour l'épilation. Ce type de laser est particulièrement performant pour l'épilation grâce à sa souplesse d'adaptation aux différents types de pilosité et couleurs de peaux.

Structure du poil

Le poil est constitué :

 

• D'une racine (partie profonde).

• D'une tige (partie libre et stable).

 

La production de mélanine (pigmentation naturelle du poil) se fait au niveau de la racine.

La couleur du poil

La couleur est dépendante du type de mélanine. On peut trouver des poils :

 

• Soit brun noir,

• Soit jaune orange,

• Soit blond.

 

Le poil noir réagit très bien à l'épilation laser car il est chargé en mélanine. Le poil blond est plus difficilement accessible à l'épilation. Le poil roux ne pas être épilé (tout comme le poil blanc). Pour ces deux derniers, cas il faut recourir à l'épilation électrique.

 

Le cycle pilaire

La pousse des poils du visage et du corps est régit par le un cycle pilaire en 3 phases :

  1. La phase anagène (la phase de croissance).
  2. La phase catagène (la phase de régression).
  3. La phase télogène (la phase d'élimination ou de chute du poil).

 

Le nombre de poils et la durée de croissance sont dépendants de la localisation. Ainsi elle peut varier suivant que le poil se trouve sur le visage ou le corps ou varier également suivant l'emplacement des poils sur le corps. La durée de croissance peut durer jusqu'à un an.

 

Au sein d'une même zone, nous retrouvons des poils à différents stades de croissance et de couleur différente. Sachant que le laser n'est efficace qu'en phase de croissance du poil (la phase anagène), chaque séance n'élimine pas la totalité des poils d'une même zone. Il faudra donc plusieurs séances pour épiler complètement une zone de tous ses poils.

 

La qualité des résultats de l'épilation au laser est dépendante de la couleur du poil et du nombre de séances réalisées. Un poil foncé absorbe mieux la lumière qu'un poil clair. La performance de l'épilation laser est donc optimale sur un poil foncé.

 

Compte tenu du cycle pilaire (cycle de croissance cité ci-dessus), il est évident que plusieurs passages sur une même zone sont toujours nécessaires pour l'épiler entièrement. C'est durant cette phase de croissance que les cellules riches en pigments absorberont suffisamment d'énergie pour le détruire.

 

Une fois une séance réalisée, il faut attendre plusieurs semaines afin de retrouver d'autre poils en nombre suffisant pour pour poursuivre l'épilation de la zone. Un traitement définitif d'épilation laser s'étale donc sur une durée assez longue (plusieurs mois voire une année). En fonction de la zone à épiler, le nombre de séances n'est pas le même et la durée entre les séances d'épilation varie, faisant varier la durée complète du traitement.

Le cycle pilaire
Le cycle pilaire

La consultation préalable

La définition du nombre de séance et du temps de traitement se fait lors d'une consultation préalable qui permet de réaliser un diagnostic de faisabilité de l'épilation et de produire un devis. Durant cette consultation, le médecin délivre tous les conseils pratiques et la conduite à tenir pour obtenir une épilation complète et durable.

 

L'épilation laser est une technique efficace qui permet généralemet de traiter 80% de la pilosité d'une zone, laissant une pilosité résiduelle très légère de type duvet. Parfois, une séance d'entretien annuelle pourra être nécessaire afin de maintenir la qualité des résultats.

Prendre rendez-vous
Epilation laser à Liège : Espace Médical Rogier