Nutrition

Nutrition

Le poids idéal est le poids qui correspond à la forme du corps la plus proche de l'harmonie idéale.

 

• Plus de deux tiers des patientes font un régime pour corriger leurs formes d'où déception devant la persistance des disgrâces (responsable du taux d'échec)

 

• La perte de poids due à un régime est une correction globale du volume du corps. Le régime n'agit pas sur les formes de la silhouette

 

• Si une patiente fait un régime mal équilibré, elle perdra à des endroits non souhaités càd le visage et la poitrine. Les fesses et les cuisses ne minciront pas.

4-maigrir-selon-votre-silhouette.jpg
4-maigrir-selon-votre-silhouette.jpg

La Morphonutrition

La nature nous a fait tous différents, il n'est pas difficile de le constater ! Question silhouette, on trouve absolument « de tout » ! Certaines, menues (voire maigres) du buste, se désespèrent de leur « culotte de cheval », d'autres au contraire prennent « tout dans le haut du corps », ou « tout dans le ventre », d'autres encore ont des jambes « en poteau »...

 

Pour résumer, il est, hélas, excessivement rare de voir les kilos excédentaires se répartir équitablement et harmonieusement des pieds à la tête. Non ! Les moindres excès viennent se loger inexorablement, comme une idée fixe, justement sur nos zones sensibles, sur les points faibles de la silhouette. Comme par un fait exprès, chaque nouveau kilo, systématiquement, s'additionne là où chacun en a le moins besoin, et là où il dérange le plus.

 

C'est ce phénomène dont, le plus souvent, se plaignent tous ceux et celles qui franchissent la porte de mon cabinet. Pour compliquer la vie de ces personnes qui, déjà, se plaignent d'une dysharmonie, tout régime qui n'est pas strictement « ciblé » fait maigrir, certes, mais là où il ne faudrait pas, ce qui ne fait qu'aggraver le phénomène, amplifier encore les défauts. C'est une notion essentielle que chaque candidat à la minceur doit comprendre, s'il souhaite, véritablement, se transformer, mincir mais surtout retrouver l'harmonie de sa silhouette.

 

Il est donc, avant tout, indispensable de déterminer, pour chaque homme ou femme, où se situe son surpoids et ce à quoi il est dû, afin de lui établir les conseils personnalisés qui, seuls, lui permettront d'atteindre son objectif.

 

En examinant, depuis de nombreuses années, les surcharges pondérales, il s'est avéré que les sujets souffrant des mêmes dysharmonies racontaient des histoires similaires, accusaient des symptômes semblables, présentaient une répartition de la surcharge graisseuse à des endroits identiques, et éprouvaient les mêmes difficultés à perdre leurs kilos localisés. L'ensemble de la dysharmonie était donc le reflet de la cause de chaque surcharge.

Il existe trois critères principaux :

  • La localisation de la graisse :
    scruter ses régions de prédilection, regarder la peau, palper sa densité, évaluer sa température (la graisse peut être « froide » ou « chaude » selon les cas) est une première indication.

 

  • L'évolution de la surcharge pondérale :
    il faut déterminer, en retraçant l'histoire personnelle de chacun, les critères de son apparition et de ses facteurs d'aggravation.

 

  • Les symptômes associés :
    ils sont divers, mais on en trouve toujours, qu'il s'agisse de troubles circulatoires, de problèmes digestifs, de diabète... ils sont à prendre en compte.

 

Nous réalisons un bilan qui nous permettra de savoir pourquoi vous avez grossit et celui-ci nous permettra de retrouver une silhouette harmonieuse.