Epilation

L'épilation et son évolution

Comme tous les mammifères, notre peau est couverte de poils mais notre pilosité diffère beaucoup de celles des animaux.

 

Si les cheveux ont conservé chez l'homme leur fonction protectrice (UV), les poils du corps ont perdu leur rôle sensoriel et ne nous protègent plus du froid.

 

Il est amusant de voir comme la tradition et la mythologie ont investi ces deux types de poils de façon opposée selon le sexe. Chez l'homme le poil est symbole de puissance et de virilité mais chez la femme, c'est la chevelure qui est l'élément de séduction.

 

Et si cette dernière est prête à tout pour garder une belle chevelure, elle est également prête à tout pour éliminer ses autres poils.

 

Les romains et les égyptiens utilisaient déjà la pince à épiler. Chez les méditerranéens, l'épilation est un rituel de santé depuis toujours et de génération en génération, les femmes se transmettaient les « recettes » de cire en sucre et en miel.

Pourquoi une telle demande ?

Aujourd'hui avec l'évolution des mœurs, la demande d'épilation s'est considérablement accrue et concerne les femmes de tous les âges.

 

• Le caractère inesthétique des poils altère l'image narcissique de l'adolescente,

• L'hyper androgénie de la ménopause concourt à la perte de féminité parfois ressentie à cet âge,

• L'hirsutisme traduisant une pathologie hormonale perturbe la vie affective et sociale de la patiente.

 

En dehors de cadres pathologiques, notre société très exigeante sur l'apparence physique ne tolère plus la présence normale et physiologique du poil sur la peau ! Même chez l'homme le poil est devenu parfois indésirable.

 

Les chiffres de l'industrie cosmétique concernent la vente des cires à épiler, crèmes dépilatoires, .... sont éloquents.

 

On estime que plus de 80 millions de femmes ont eu recours à un moyen d'épilation.

Mais jusqu'à présent, tous les moyens utilisés (rasoir, cire, appareil d'arrachage rotatif) sont imparfaits, répétitifs et aggravaient même souvent la pilosité.

 

Seule la thermolyse ou électrocoagulation permettent la destruction du bulbe au moyen d'une fine aiguille traversée par un courant électrique pouvant prétendre apporter une réponse efficace et définitive mais fastidieuse (grande surface).

Depuis quelques années, l'évolution de la technologie a permis de développer des lasers d'épilation dont la lampe flash « FPL ».

Lampe Flash « FPL»

La lampe flash est une méthode permettant la destruction des follicules pileux par la lumière (longueur d'ondes).

 

Cette méthode thermique est basée sur le principe de la « photo thermolyse sélective » (destruction sélective du poil sans dommage pour les structures adjacentes de la peau).

Cela nécessite une absorption locale et sélective d'un pulse de lumière intense.

 

C'est la mélanine du poil qui sert de « chromophore naturel » (colorant naturel).

Le résultat de l'action du laser est une destruction du follicule provoquée par la chaleur locale.

Structure du poil

Le poil est constitué :

 

• D'une racine (partie profonde).

• D'une tige (partie libre et stable).

 

La production de mélanine (pigmentation naturelle du poil) se fait au niveau de la racine.

Couleur du poil

Dépendante du type de mélanine

• Soit brun noir

• Soit jaune orange

• Soit blond

 

Cycle pilaire

  1. Phase anagène = phase de croissance
  2. phase catagène = phase de régression
  3. phase télogène = phase d'élimination

 

Le nombre de poils et la durée de croissance sont dépendants de la localisation.

La durée de croissance peut durer un an.

 

Au sein d'une même zone, nous retrouvons des poils à différents stades de croissance et de couleur différente.

 

La qualité des résultats de l'épilation à la lampe flash est dépendante de la couleur du poil et du nombre de passages de cette dernière.

Un poil foncé absorbe mieux la lumière qu'un poil clair.

 

Compte tenu du cycle pilaire (cycle de croissance cité ci-dessus), il est évident que plusieurs passages sur une même zone sont toujours nécessaires. C'est durant cette phase de croissance que les cellules riches en pigments absorberont suffisamment d'énergie pour le détruire.

Prendre rendez-vous